Logement

Avoir un toit, se sentir chez soi, prendre son indépendance, beaucoup de jeunes y pensent. Mais ce n’est pas toujours facile ni possible de passer de l’idée à la réalisation. Que vous souhaitiez accéder à un logement pour la première fois, que vous recherchiez une solution d’hébergement temporaire, vous pouvez demander conseil à la Mission Locale.

Le logement autonome

Pour un logement autonome – un appartement en location – sachez au préalable que la part de votre budget consacré au logement est importante, elle constitue en général un quart de vos revenus. Il faut donc avoir un minimum de ressources constantes et quelques économies pour entrer dans un logement et bien savoir les gérer au risque de ne plus pouvoir faire face...
La recherche de logement : vous pouvez rechercher par vos propres moyens, par le biais de connaissances, d’agences immobilières. Dans tous les cas il vaut mieux être avisé.
A titre d’information des aides financières peuvent vous permettre de prendre un logement dans certaines conditions. L'association ALINEA qui accompagne spécifiquement le public jeunes accueille, informe, oriente et accompagne le public vers le logement autonome.

Le FSL : Fonds Social pour le Logement

Ce fonds est destiné à aider les personnes à faibles ressources financières, à supporter les charges liées à leur maintien dans leur logement (aide au paiement des loyers) ou à leur installation dans le logement (paiement du dépôt de garantie, ouverture des compteurs EDF GDF, eau, achat du mobilier nécessaire à l’installation). Les aides sont attribuées seulement après contact avec un service logement ou un service social.

Le LOCA-PASS

Il s’agit d’une avance LOCA-PASS de 1% du logement, elle peut vous être accordée sans intérêt, remboursable quand vous quitterez le logement.
Cette avance est versée à l'entrée dans le logement directement à votre propriétaire, ou à vous même dans certains cas. Vous pouvez en bénéficier si:

  • Les salariés des entreprises du secteur privé, y compris les retraités depuis moins de 5 ans.
  • Les jeunes de moins de 30 ans (en formation professionnelle, en recherche d’emploi, en situation d’emploi ou étudiants boursiers de l’état Français).

C’est à vous, locataire, d’en faire la demande à l’organisme collecteur du 1 % logement (CIL ou CCI) le plus proche de votre domicile, ou si vous êtes salarié d’une entreprise assujettie au 1% logement, à l’organisme collecteur auquel votre entreprise verse sa participation.

Une fois installé dans le logement des aides financières CAF peuvent intervenir
Si vous n’avez pas d’enfant à charge, à retenir :

  • APL aide personnalisée au logement qui est attribuée, quel que soit votre âge et votre situation, mais il faut vérifier que le propriétaire du logement a signé une convention avec l’Etat.
  • ALS allocation logement à caractère social. Elle est attribuée, notamment à tout jeune, sans enfant à charge, et qui réside de manière régulière sur le territoire national. Le montant de l’aide est fixée en fonction de vos ressources et du nombre de personnes composant le foyer.

Vous pouvez calculer votre allocation logement directement sur le site de la CAF.

L’hébergement temporaire

Il s’agit de logement en attendant une autre solution. Ce sont souvent des structures collectives ou quelquefois des logements autonomes (comme ceux du CLLAJ) mais temporaires et avec un encadrement de la part de la structure. Ceux-ci nécessitent également un minimum de ressources mensuelles.

  • Les foyers ADOMA
  • Foyer de la Jeunesse (FJT), 11 place d'Armes 83000 Toulon (04 94 22 62 00).
  • Là aussi, le CLLAJ (Comités Locaux pour le Logement Autonome des Jeunes) sur Toulon il s’appelle ALINEA (6 traverse LIRETTE - 83000 TOULON) et peut également vous aider à rechercher un logement autonome.

L’hébergement d'urgence

En situation d'urgence ou tout simplement en situation difficile, la première démarche consiste à rencontrer une assistante sociale ou si vous êtes déjà suivi par un conseiller à la Mission Locale de lui en parler pour qu’il puisse vous mettre en relation avec le service départemental d’aide au logement le SIAO.    
Ce service gère toutes les places disponibles au jour le jour dans les foyers à hébergement d’urgence. Vous pouvez également appeler le 115 qui est le numéro de téléphone du SAMU social, il est gratuit (numéro vert), il fonctionne toute l'année 24 h sur 24. Partout en France, vous pouvez composer ce numéro à partir d'une cabine téléphonique, sans carte.
Il vous informe sur les possibilités d'hébergement d'urgence, les lieux pour un repas, les structures de soins dans votre région. Attention, le numéro du SAMU social est souvent saturé. Renouvelez plusieurs fois votre appel tout au long de la journée.